> Accueil > Gouvernement > L'Ordre de Moncton > Intronisés à l'Ordre de Moncton en 2011

Intronisés à l'Ordre de Moncton en 2011

 

« Pour notre deuxième année, il est évident que Moncton est fondée sur la générosité de citoyens exceptionnels, et nous sommes très heureux d’honorer les intronisés de 2011, qui ont fait preuve d’excellence et de succès et qui ont généreusement contribué au bien être social, culturel ou économique de la ville de Moncton, de ses résidents et de bien d’autres aspects. »
George LeBlanc, maire de Moncton (le 3 octobre 2011)

 

Thea BorlaseThea Borlase a toujours été passionnée par les arts. Au cours des quatre dernières décennies, elle a profondément influencé la culture du Nouveau Brunswick. En tant que gestionnaire et chroniqueuse artistique pour Radio Canada, elle a encouragé et conseillé des artistes de la relève des deux communautés linguistiques de la province. Elle a également su attirer l’attention du public sur la scène culturelle acadienne, qui est en plein épanouissement. De plus, elle est une bénévole engagée, qui a contribué à la mise au point d’une politique artistique et culturelle pour la Ville de Moncton, en plus de siéger au conseil d’administration du Théâtre Capitol. On la connaît surtout comme une femme incroyablement dévouée et intègre, qui donne sans compter de son temps et de sa personne pour l’avancement de la créativité par les arts de la scène. Au nombre de tous les honneurs qu’elle a reçus, elle a été nommée membre de l’Ordre du Canada en 2007 et a reçu le prix Ramon John Hnatyshyn pour le bénévolat dans les arts du spectacle à l’occasion du Gala des Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène en 2001.  

Ruben CohenReuben Cohen est un entrepreneur, un philanthrope et un avocat réputé. De nombreuses organisations et institutions de Moncton ont tiré profit de sa passion, de son leadership et de sa générosité. Ayant bénéficié des services du YMCA étant jeune, il en est devenu l’un des militants les plus actifs, pour ensuite prendre le poste de président de la fondation du YMCA. En tant que président honoraire du comité de la campagne de sollicitation de fonds du YMCA, il a joué un rôle primordial dans la collecte des fonds nécessaires pour construire les nouvelles installations de l’organisme. Il a également participé à l’organisation du Sommet de la Francophonie, à Moncton, en 1999. Après avoir créé un fonds pour la galerie d’art de l’Université de Moncton avec sa défunte épouse, Louise, en vue de permettre l’acquisition d’une impressionnante collection d’objets d’art, dont la plus grande collection d’œuvres d’art acadiennes du pays, l’université a renommé la galerie en leur honneur, soit la Galerie d’art Louise et Reuben Cohen. M. Cohen est actuellement président honoraire de la campagne de l’Association du musée de la région métropolitaine de Moncton pour le financement de l’agrandissement du Musée de Moncton. Ses efforts en affaires ainsi que sa bienfaisance et ont été reconnus à de nombreuses occasions, y compris lors de sa nomination en tant que membre de l’Ordre du Canada en 1979. Il a ensuite été promu officier en 1990 et, en 2001, il a de nouveau été promu, mais cette fois ci comme compagnon, soit la plus haute distinction de l’Ordre. En 2004, il a été intronisé au temple de la renommée des affaires du Nouveau Brunswick et, en 2010, a été nommé membre de l’Ordre du Nouveau Brunswick.

Maurice HenriMaurice Henri est un grand photographe et travailleur humanitaire qui regarde au‑delà de l’objectif de son appareil photo et saisit l’esprit des cultures de partout dans le monde. Il dit croire que « le pouvoir de l’image photographique peut ouvrir le cœur des gens et changer leur perception du monde ». M. Henri a exploré, photographié et catalogué de nombreux endroits et sujets du monde entier, y compris toutes les provinces de l’Atlantique. Il crée des photographies pour la location et la vente, des photographies commerciales ainsi que des photographies de portraits à titre professionnel depuis 1988 et communique ses connaissances en photographie dans le cadre de ses programmes d’apprentissage de la photographie depuis 1992. Il est également directeur de Cameras for Healing, un programme qui présente le concept d’« art visuel » comme méthode de guérison chez les victimes de traumatismes d’après‑guerre. En leur donnant une caméra, il veut que les adolescents et les jeunes adultes de la Sierra Leone voient au‑delà de leurs expériences terrifiantes et regardent au travers de l’objectif de la caméra. Il leur apprend à voir le monde qui les entoure sous un tout nouvel éclairage. Les photographies de M. Henri ne font pas que communiquer une image, elles véhiculent l’histoire des sujets qu’il capte. 

Les intronisés à l’Ordre de Moncton ont reçu une médaille de l’Ordre de Moncton, une épinglette et un certificat d’honneur lors d’une cérémonie tenue à l’hôtel de ville de Moncton. Une réception publique a suit la cérémonie d’investiture formelle qui a eu lieu le 27 octobre 2011.