> Accueil > Gouvernement > La version des faits de la Ville > Débat sur le nombre de places assises du complexe au centre-ville de Moncton

Débat sur le nombre de places assises du complexe au centre-ville de Moncton

Éditorialiste en chef
L’Acadie Nouvelle

Débat sur le nombre de places assises du complexe au centre-ville de Moncton

L'évolution du complexe au centre-ville de Moncton a encore franchi une étape-clé en matière de débat public, lequel a démarré par l'interrogation si on devait construire une telle installation pour ensuite prendre la forme d'une remise en cause du nombre de places assises que doit contenir ce complexe. L'objet de cette chronique est de fournir des renseignements clés pour continuer d'alimenter le débat. 

En 2009, la société d'experts IBI retenue par la Ville de Moncton a produit des rapports et a formulé des observations pertinentes sur le nombre de places assises du complexe au centre-ville. 

« Du point de vue commercial, 9 000 places assises constitue un maximum à notre avis et présume que la Ville, les locataires et l'exploitant participeront activement à la croissance et au maintien du marché relatif au centre à moyen et à long terme.

Toutefois, les avantages d'avoir une grande installation capable d'accueillir des spectacles en tournée sont limités par l'offre de ces spectacles; donc, il est nécessaire d'équilibrer la saisie additionnelle du marché avec les coûts de construction et d'exploitation d'une grande installation, une qui peut sembler, à toute autre fin, hors de dimension.

... Même si une installation de 8 000 places assises peut permettre des économies en coûts d'immobilisations et en coûts d'exploitation par rapport à une installation de 9 000 sièges fixes, l'analyse présume qu'une différence importante dans les revenus est peu probable entre ces installations. Même s'il s'agit d'une hypothèse raisonnable, il faut tenir compte du fait qu'une plus grande installation permettra l'accès, toutefois occasionnel, à des spectacles en tournée qui demandent de plus grandes installations comparables à celles que l'on trouve dans les grands centres urbains.

Peu importe où se situent les nouvelles installations, toute augmentation du nombre global de places assises dans le marché de Moncton sera touchée par les limites de dépenses discrétionnaires dans ce marché. Bien qu'une installation ne soit pas directement en compétition avec une autre installation, elles rivalisent toutes pour le même dollar de divertissement. »

Depuis la parution du rapport du groupe IBI en 2009, de nouveaux lieux se sont ajoutés à la ville de Moncton, à savoir Casino Nouveau-Brunswick et le Stade Moncton Stadium. La compétition pour les spectacles de divertissement et les événements est devenue naturellement beaucoup plus grande à Moncton. Par exemple, Casino Moncton fournit une offre très complète de divertissements et d'autres endroits, comme le théâtre Capitol, sont devenus de plus en plus actifs dans leur programmation.

En 2013, le Conseil municipal de Moncton a approuvé une demande de qualification (DDQ) adressée à la communauté de développement du secteur privé indiquant que le complexe au centre-ville devait avoir un nombre fixe de sièges variant entre 7 500 et 9 000, ce qui comprendrait des places assises pour les clubs, des suites de luxe, des suites de fête et une capacité d'ajouter environ 1 500 places assises supplémentaires non fixes situées sur la surface de jeu de l'aréna pour les événements non liés au sport. À ce titre, le nombre total de places assises disponibles pour les concerts oscillerait entre 8 500 et 10 000.

En mars 2014, le Conseil municipal de Moncton a décidé ce qu'il pouvait se permettre aux fins de la demande de propositions et a fixé le coût du projet à 95 millions de dollars (y compris la TVH). Le montant se base sur son plan financier sur 30 ans et qui maintient le taux d'impôt foncier de la Ville au niveau actuel. Le coût de construction par place assise serait de 12 500 $ en dollars de 2016 et fournirait une installation de 7 500 places assises permanentes et 8 500 places assises pour les concerts ou les événements lorsqu'on utilise la surface de jeu de l'aréna. Le coût de construction par place assise a été établi par le personnel de la Ville en fonction des analyses de projets d'envergure similaire ailleurs en Amérique du Nord.

Compte tenu de l'analyse experte du marché de Moncton, telle que l'étude de marché et de faisabilité du groupe IBI, et des discussions récentes avec les promoteurs du projet et d'autres experts de l'industrie, il est clair que 9 000 places assises est un maximum pour le marché de Moncton. La même analyse experte affirmait que, bien qu'une installation un peu plus petite occasionne des économies de coûts d'immobilisations et de coûts d'exploitation par rapport à une installation de 9 000 sièges fixes, une différence importante dans les revenus est peu probable entre les deux.

Les promoteurs de concerts et les exploitants de bâtiments consultés sur ce projet ont laissé entendre que notre marché pouvait soutenir une installation avec une capacité de vente de 8 500 sièges pour les concerts (y compris les places assises sur la surface de jeu de l'aréna).

Le 5 février 2014, la Ville a rencontré des représentants des deux promoteurs retenus, soit EllisDon et Bird Construction, lesquels ont été informés que la Ville ne pouvait pas abandonner une installation actuelle de 6 800 places pour en construire une nouvelle de 6 800 places. En outre, la nouvelle installation devait être construite en tenant compte de l'avenir. Les promoteurs ont indiqué qu'une partie importante de la conception et du prix dans une telle entreprise était de trouver une « zone idéale » sur le marché pour le nombre de places assises. Leur point de vue préliminaire est que les 7 500 sièges fixes plus les 1 500 à 2 000 places assises sur la surface de jeu de l'aréna fourniraient une certaine flexibilité pour les 8 500 places assises considérées idéales par les promoteurs de concerts pour notre marché de concert.

Le Conseil municipal de Moncton veut construire un bâtiment emblématique dans le centre-ville; un qui est abordable pour les contribuables de Moncton. Si le nombre de places assises augmente, c'est-à-dire à 9 000 sièges fixes, l'installation pourrait coûter 114 millions de dollars. Selon les hypothèses contenues dans la stratégie financière à long terme, la Ville peut construire une installation de 7 500 sièges fixes (avec 1 500 à 2 000 places assises supplémentaires) sans augmenter le taux d'imposition. Lorsque le nombre de places assises augmente, les coûts de construction et les coûts d'exploitation augmentent également au même titre que le taux d'imposition. En tant que résidants, nous devons examiner attentivement l'augmentation du taux d'imposition associé à une installation de 9 000 sièges fixes ou plus. Nous avons appris des autres villes et des exploitants des centres d'événements qu'il est important de bien « dimensionner » l'installation. La demande crée de l'enthousiasme, fait vendre des billets et attire les franchises de sports, les promoteurs et les artistes. Des places vides ne le font pas.

Les promoteurs de la demande de propositions indiqueront à la Ville leur raisonnement justifiant le nombre de places assises pour Moncton, selon leur analyse du marché et analyse de rentabilisation, ce qui est un critère de la demande de propositions. En outre, aucun exploitant d'un bâtiment n'assumera la totalité du risque commercial lié à l'exploitation du complexe au centre-ville s'ils ne peuvent pas réussir en raison d'un bâtiment surdimensionné. Dans cette situation, le risque commercial serait assumé par les contribuables et se traduirait probablement par une augmentation du taux d'impôt foncier. L'objectif est de créer un lieu de divertissement de calibre mondial avec un minimum de risque ou pas de risque pour nos contribuables, comme il est envisagé dans la demande de propositions.

Par conséquent, lors de l'examen du projet de complexe au centre-ville, il est important d'établir le bon équilibre entre bâtir pour l'avenir, le facteur de risque commercial, ce que peut supporter le marché et ce qui est abordable pour les contribuables.

La question du nombre de places assises demeure une question sans réponse, laquelle ne sera réglée que par le processus de demande de propositions, les conseils des experts, les avis de la collectivité et la décision du Conseil.

La Ville de Moncton a hâte de recevoir les avis des résidants sur cette importante question. Vous pouvez faire part de vos commentaires sur la question du nombre de places assises au Conseil municipal en les soumettant par écrit (au 655, rue Main, Moncton (N.-B.) E1C 1E8), par courriel à l'adresse complexecentreville@moncton.ca ou par la publication de vos commentaires en ligne à moncton.ca (cliquez sur l'icône du complexe au centre-ville).

Merci de participer au débat public.

Jacques Dubé
Directeur municipal