> Accueil > Gouvernement > Salle des médias > Communiqués de presse > La Commission du travail du Nouveau-Brunswick statue que la Ville de Moncton a négocié de bonne foi

La Commission du travail du Nouveau-Brunswick statue que la Ville de Moncton a négocié de bonne foi


Le 30 janvier 2013

MONCTON – La Commission du travail et de l’emploi du Nouveau-Brunswick a rejeté la plainte de négociation de mauvaise foi qui avait été déposée par la section locale 1290 du Syndicat uni du transport (SUT) contre la Ville de Moncton le 30 juin 2011, soit avant le début du conflit de travail. La Commission du travail s’est dite d’accord avec la Ville de Moncton qu’en décembre 2010, aucune proposition d’entente entre la Ville et le SUT 1290 n’avait été ratifiée par le conseil municipal de la Ville de Moncton, et a ainsi conclu que la Ville a négocié de bonne foi.

« Nous sommes soulagés que cette plainte soit maintenant chose du passé et nous continuons à travailler dans un esprit positif et constructif, a affirmé le maire de Moncton, George LeBlanc. Je sais que tous les employés de Codiac Transpo ont à cœur l’intérêt du  public et le succès du nouveau service revu et amélioré. »

 

– 30 –

Information :

Paul Thomson
Directeur, Communications corporatives
Ville de Moncton
506-853-3592