The Eye of the Storm

The Eye of the Storm 

Artiste :

Cecil D. Long

Emplacement :

Cette œuvre est installée à l’Aéroport international du Grand Moncton.

Description de l’œuvre :

Cette peinture a été réalisée sur une toile, mais elle pend sans cadre comme une œuvre tissée. Elle illustre un navire qui fonce à travers d’énormes vagues, dans le cœur de la tempête.

Symbolisme :

The Eye of the Storm est l’illustration d’un navire en détresse qui lutte contre les conditions difficiles de la tempête. Cecil croit que chacune de ses peintures a de quoi offrir à tout le monde, et que ses œuvres se détachent de lui lorsqu’elles sont complétées. Selon lui, l’art doit être interprété par celui ou celle qui l’observe. Il espère que son œuvre crée une réaction émotive et ensuite, une réaction intellectuelle, provoquant ainsi la réflexion et la connaissance.

Un mot sur l’artiste Cecil D. Long

Cecil D. Long est né et a grandi à Moncton, mais il a voyagé partout dans le monde entier à titre d’acheteur de créations de couture et d’artiste. Il est revenu à Moncton au début des années 1980 et a ouvert sa première boutique de vêtements sur la rue Main.

La boutique Cecil D’s 134 a évolué depuis, et est devenue ce qu’elle est aujourd’hui grâce à la passion que l’artiste s’est découvert pour les beaux-arts. Au cours des 18 dernières années, Cecil a étudié et créé des œuvres d’art uniques, y compris des sculptures et des peintures.

La combinaison des beaux-arts et des vêtements est plutôt rare comme moyen d’expression pour un artiste, mais Cecil a réussi à marier les deux. Il travaille actuellement à la sculpture d’un arbre à l’extérieur de son studio-magasin, qui rendra hommage à notre communauté.

Bien que les œuvres de Cecil se retrouvent dans les collections privées du monde entier, plusieurs œuvres sont également en montre un peu partout dans la région, que ce soit dans des concessionnaires de voitures, dans des restaurants du centre-ville ou à l’Aéroport international du Grand Moncton où deux sculptures d’une tonne cube sont installées.

Cecil dit que de tous les endroits où il a vécu et qu’il a visités, il considérera toujours la région de l’Atlantique son « chez soi » en raison du grand esprit communautaire qui y règne et de la beauté des gens qui y habitent.

(Source : www.cecild.com)

 

Eye of the Storm - Full View