> Accueil > Résidants > Préparatifs d'urgence > Tempêtes

Tempêtes

Les orages, les blizzards, les vents violents et les fortes pluies peuvent se développer rapidement et frapper durement, au point de constituer une menace pour la vie et les biens matériels. Le temps violent peut frapper à n’importe quel moment de l’année. Prenez l’habitude d’écouter les alertes ou les avertissements de mauvais temps et les conseils météorologiques à votre poste local de radio ou de télévision. Assurez-vous d’avoir une radio à piles à la portée de la main; les pannes d’électricité sont fréquentes pendant une tempête violente.

Orages violents

Un orage se développe lorsque l'atmosphère est instable et que l'air chaud et humide près de la surface du sol s'élève rapidement et se refroidit. L'humidité se condense pour former des gouttelettes d'eau et des nuages noirs appelés cumulonimbus. Ces orages sont souvent accompagnés de vents forts, de grêle, d'éclairs, de pluies torrentielles et de tornades. Un orage ne dure généralement pas plus d'une heure, mais une série d'orages peut s'abattre pendant plusieurs heures.

Foudre

Pendant un orage, l'air est chargé d'électricité. La foudre en est la manifestation la plus spectaculaire. L'éclair est une décharge d'électricité qui frappe le sol à environ 40 000 kilomètres seconde—si vite qu'on dirait une fourche unique avec quelques branches. En fait, c'est le contraire : il s'agit en général d'éclairs multiples qui empruntent le même parcours, mais à un tel rythme que l'œil est incapable de les distinguer

Pour estimer la distance entre la foudre et vous, comptez les secondes entre l'éclair et le coup de tonnerre. Chaque seconde représente environ 300 mètres. Si vous comptez moins de 30 secondes, cherchez à vous abriter. Si vous comptez moins de cinq secondes, abritez-vous de toute urgence; la foudre est proche et vous devez éviter à tout prix d'être la cible la plus élevée de l'endroit. Pendant un orage violent, il est recommandé d'attendre 30 minutes après le dernier éclair avant de s'aventurer de nouveau à l'extérieur.

Pluies torrentielles

Une pluie torrentielle peut provoquer des inondations, particulièrement quand le sol est encore gelé ou déjà saturé à la suite de tempêtes antérieures. De fortes pluies qui coïncident avec le dégel du printemps peuvent également provoquer des inondations

Tempêtes hivernales

En moyenne, plus d'une centaine de Canadiens et Canadiennes succombent chaque année aux tempêtes et aux grands froids de l'hiver. Ce nombre excède le total des personnes tuées par les ouragans, les tornades, les inondations, la foudre et la chaleur extrême. Les tempêtes hivernales les plus communes sont accompagnées de pluie verglaçante, de neige abondante, de poudrerie et de blizzards.

Un blizzard se produit lorsque déferle une vague d'air arctique glacial, amenant de la neige, un froid polaire, des vents violents et une forte poudrerie qui entrave la visibilité. Bien que les accumulations de neige puissent être assez faibles, la mauvaise visibilité, les basses températures et les vents violents constituent de sérieux dangers.

La pluie verglaçante survient lorsque l'air d'une couche supérieure est plus chaud que le point de congélation, alors que la température en surface demeure inférieure à ce point. La neige fond dans la couche d'air chaud et tombe à la surface sous forme de pluie, et non de neige. Mais comme la température est inférieure à 0° C, cette pluie gèle dès qu'elle entre en contact avec le sol et enduit d'une couche de glace lisse (le verglas) les arbres, les fils électriques ou tout autre objet. Plus glissante que la neige, la pluie verglaçante est tenace et s'agrippe à tout ce qu'elle touche. En petite quantité, elle est dangereuse; en grande quantité, elle peut être catastrophique.

 

Préparez-vous

Si vous habitez dans une région où les tempêtes hivernales sont fréquentes, vous devriez toujours avoir une réserve de combustible et d’aliments prêts à manger. Prévoyez aussi une radio à piles et des lampes de poche ainsi que des piles de rechange. Pour une liste complète des fournitures d’urgence, consultez la section trousses d’urgences.

Coupez régulièrement les branches mortes ou pourries et abattez les arbres morts; vous réduirez ainsi les risques qu’ils tombent sur votre maison. Vous pourriez aussi vérifier le drain autour de la maison afin d’éviter une inondation du sous-sol après de fortes pluies.

Dès qu’une tempête violente s’annonce, le Service météorologique du Canada diffuse veilles, avertissements et avis météorologiques par l’entremise des stations de radio et de télévision, sur Internet à l’adresse www.meteo.ec.gc.ca, par l’entremise d’un service de répondeurs automatiques et sur Radiométéo d’Environnement Canada.

Lorsqu’on annonce une tempête violente, ancrez tout ce qui pourrait être emporté ou arraché par le vent, que ce soit dans la maison ou à l’extérieur. Lorsqu’ils sont emportés par les vents violents, les objets comme les poubelles et les meubles de jardin peuvent non seulement blesser les gens, mais causer d’importants dommages matériels. Si l’on prévoit de la grêle, stationnez votre véhicule dans le garage pour le protéger. Avant un violent orage, débranchez les radios et les télévisions, et écoutez les bulletins météorologiques sur votre radio à piles.

 

Que faire durant une tempête violente

Si vous êtes à l’intérieur

Si vous vous trouvez à l’intérieur, éloignez-vous des fenêtres, des portes et du foyer. Par temps d’orage, ne touchez pas aux appareils électroménagers, aux téléphones, aux tuyaux de métal, aux calorifères, aux éviers, aux baignoires et à tout autre conducteur d’électricité. Ne sortez pas pour récupérer le linge sur la corde à linge; celle-ci peut être un conducteur d’électricité.

*L’utilisation d’un téléphone ordinaire pendant une tempête violente comporte des risques. Ayez recours à un téléphone cellulaire.

Si vous êtes à l’extérieur

Si vous vous trouvez à l’extérieur, réfugiez-vous immédiatement, préférablement dans un édifice. S’il n’y en pas à proximité, rabattez-vous sur une dépression de terrain, un fossé, un ponceau ou une grotte, par exemple. Mais ne vous abritez jamais sous un arbre.

Si vous êtes pris à l’extérieur, ne vous étendez pas à terre; adoptez plutôt une position accroupie, tête baissée (la position saute-mouton). En réduisant au minimum les points de contacts avec le sol, vous atténuez les risques d’électrocution par une décharge venant du sol.

Ne vous promenez pas à bicyclette, en motocyclette, en tracteur ou en voiturette de golf, et ne manipulez pas une pelle ou des bâtons de golf en métal — tous ces objets sont conducteurs d’électricité.

Ne vous aventurez jamais en bateau par temps orageux. Si vous êtes déjà sur l’eau et voyez le mauvais temps s’approcher, dirigez-vous immédiatement vers la rive. Vérifiez toujours les prévisions maritimes avant de partir en bateau pour la journée et écoutez les bulletins météorologiques pendant votre randonnée nautique.

Quand la grêle commence à tomber, abritez-vous. Ne sortez pas recouvrir vos plantes, votre voiture ou vos meubles de jardin, et n’allez pas porter secours aux animaux restés dehors. La grêle s’abat au sol à grande vitesse, surtout quand elle est accompagnée de vents violents.

Quand une tempête hivernale sévit, restez à l’intérieur. Si vous devez sortir, habillez-vous en conséquence. L’enveloppe extérieure de vos vêtements devrait être hydrofuge et couper le vent. Le manteau devrait être muni d’un capuchon. Portez des mitaines—elles sont plus chaudes que des gants—et surtout couvrez-vous la tête compte tenu que la majeure partie de la chaleur corporelle se perd par la tête.

En terrain découvert, la visibilité peut être presque nulle lorsqu’un blizzard fait rage ou en cas de forte poudrerie, et il est très facile de s’égarer. N’essayez donc pas de vous rendre à pied à un autre bâtiment, à moins d’avoir installé un cordage ou un autre dispositif pour vous guider.

Pour ce qui est du verglas, il s’accumule sur les branches, les fils électriques et les bâtiments. Si vous devez aller à l’extérieur après une importante accumulation de verglas, faites attention aux branches ou aux fils qui pourraient céder sous le poids de la glace et tomber sur vous; restez sur vos gardes. De gros morceaux de glace pourraient aussi tomber des toits.

Ne touchez surtout pas aux fils électriques : un fil qui pend peut être sous tension et vous risquez de vous électrocuter. Souvenez-vous également que la glace, les branches et les fils électriques peuvent continuer à casser et à tomber pendant plusieurs heures après la fin des précipitations.

Dans un véhicule

Si vous êtes au volant, immobilisez la voiture à l’écart des arbres et des fils électriques qui pourraient vous tomber dessus, et restez dans la voiture.

Si vous devez voyager pendant une tempête hivernale, faites-le pendant la journée et informez quelqu’un de votre itinéraire et de l’heure à laquelle vous prévoyez arriver.

Souvenez-vous que la pluie verglaçante, même en petite quantité, peut rendre les routes extrêmement glissantes. Il est donc déconseillé de prendre la route quand on prévoit de la pluie verglaçante ainsi que pendant plusieurs heures après la tempête, pour donner le temps aux équipes d’entretien de procéder à l’épandage de sable ou de sel sur les routes glacées.

Si vous êtes pris dans un blizzard ou une tempête de neige, restez calme et ne sortez pas de votre voiture. Laissez pénétrer de l’air frais dans la voiture, en entrouvrant la fenêtre du côté abrité du vent. Vous pouvez faire tourner le moteur pendant une dizaine de minutes chaque demi-heure, si le système d’échappement est en bon état. Méfiez-vous des gaz d’échappement et vérifiez périodiquement que le tuyau d’échappement n’est pas obstrué par la neige. Rappelez-vous : le monoxyde de carbone est inodore et peut être mortel.

Faites de l’exercice de temps à autre pour activer la circulation dans les mains et les pieds. En général, c’est une bonne idée de bouger constamment pour éviter de s’endormir. Si vous décidez de pelleter la neige pour dégager votre voiture, évitez de vous épuiser; le pelletage par grand froid peut être mortel. Restez à l’affût des autres voitures et des équipes de secours.

Contenu des trousses d’urgence