> Accueil > Visiteurs > Attractions touristiques > Zoo de Magnetic Hill > Historique du Zoo > Evolution du Zoo de Magnetic Hill

Evolution du Zoo de Magnetic Hill

1945 - 1979

Vers la fin des années 1940 et le début des années 1950, le ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick construit un enclos à l'ouest de Moncton pour abriter et soigner des animaux orphelins ou blessés.

En 1954, Muriel Sikorski présente au gouvernement une pétition afin de déménager l'enclos directement en face de la côte Magnetic Hill. Madame Sikorski souhaitait présenter une attraction de plus sur la côte, mais l'enclos a également été déménagé parce que l'endroit initial n'offrait pas toujours la sécurité adéquate aux animaux et que certains animaux avaient été abattus durant la saison de chasse.

La Game Farm, comme on l'appelait à l'époque, était tout d'abord une installation récréative. La réhabilitation des animaux était son second rôle. Elle a cumulé ces deux rôles pendant un certain nombre d'années.

1979

En 1979, le conseil municipal de Moncton achète la Game Farm de la province du Nouveau-Brunswick pour un dollar. En 1979, il accueille 54 133 visiteurs.

1980

À partir de 1980, la Ville de Moncton commence à présenter des animaux nouveaux et exotiques. À cette époque, le Magnetic Hill Zoo Photo 17personnel de la Game Farm connaissait peu les besoins d'espace ou les besoins psychologiques des animaux dont ils avaient soin. On utilisait peu les sources de financement pour améliorer l'habitat des animaux, et les installations étaient tout au plus rudimentaires.

En 1987, Art Buck commence à faire des recherches pour trouver un directeur de zoo, mais, à cette époque, il était beaucoup question de privatiser le zoo. La Ville cesse donc ses recherches pour trouver un directeur de zoo. Finalement, la privatisation ne s'étant jamais concrétisée, la Ville reprend ses recherches.

1989

En 1989, la Ville de Moncton embauche un directeur de zoo, Bruce Dougan, ce qui marque le début de la lente transformation de la Magnetic Hill Game Farm en Zoo de Magnetic Hill. À l'époque, on a tout d'abord jugé que l'emploi d'un bulldozer et d'une équipe de construction suffirait à transformer l'habitat.

Ayant vu que le projet manquait de réalisme, nous avons commencé par reconstruire la Game Farm en nous attaquant à une section d'exposition à la fois avec l'aide d'une équipe d'ouvriers des Services communautaires de la Ville. Cette année-là, nous avons établi le commissariat et nous avons embauché un préposé permanent responsable de veiller à ce que la nourriture donnée à la grande variété d'animaux du zoo était convenable et préparée, traitée et stockée de façon appropriée.

Pour mettre en valeur l'aspect récréatif de la Game Farm, nous avons alors fait venir de l'Ontario un spectacle de perroquets et nous avons acheté deux tigres de Sibérie qui deviendraient les vedettes du zoo.

De plus, en 1989, deux premiers bénévoles devaient devenir une partie importante de la Magnetic Hill Game Farm, leur initiative se transformant plus tard en organisation connue sous le nom Les Amis du Zoo.

1990

En 1990, nous avons continué de mettre l'accent sur la reconstruction des sections d'exposition et nous avons réussi à embaucher un charpentier à temps plein pour accélérer le processus de rénovation et pour enseigner les subtilités de la construction d'abris pour les animaux et de sections d'exposition.

Nous avons vite fait de constater que même si la Ville continuait d'honorer son engagement envers le zoo en finançant les immobilisations, les besoins dépassaient les sommes disponibles et il serait nécessaire de trouver d'autres sources de financement.

À un moment très opportun, un enseignant et plusieurs élèves de l'école Sunny Brae ont suggéré au zoo de créer un programme d'adoption des animaux qui permettrait aux élèves d'amasser de l'argent pour améliorer l'habitat des animaux du zoo. Comme le programme scolaire des élèves était beaucoup axé sur l'environnement et sa conservation, l'étude des nombreuses espèces abritées par le zoo a servi de complément naturel à leur programme d'études. Les élèves ont fait des recherches sur les diverses espèces et les ont illustrées. Le résultat de leurs recherches a été intégré à une trousse qui a été remise à chaque parent adoptif du programme « Adoptez Un Ami ». Jusqu'à présent, le programme connaît beaucoup de succès et amasse environ 10 000 $ par année. Les élèves de la région recueillent la plupart des fonds. Dans le cadre du programme d'adoption, chaque année, en juin, des classes d'élèves visitent le zoo et observent donc de plus près les animaux qu'ils ont adoptés. Si une image vaut mille mots, que vaut l'animal vivant?

Grâce au programme " Adopter un ami ", nous avons mis sur pied un important programme d'éducation. Nous avons formé un partenariat avec le district scolaire 15 (aujourd’hui le district 2) qui est à l'origine d'un programme Outreach, qui vise à présenter certains des animaux du zoo aux enfants à l'école même. Le zoo donne des présentations axées sur la conservation et l'éducation. Le programme In Touch est similaire; il est offert au zoo à divers groupes comme les scouts, les Brownies, etc.

Nous avons embauché un gardien de zoo permanent et deux gardiens saisonniers. De plus, nous avons fait l'acquisition de zèbres et de faucons pèlerins et nous avons conclu une entente avec Broadleaf Farms pour offrir des promenades de poney au zoo. En outre, nous avons commencé la construction des premières enceintes bombées pour les gros félins (structures de maison écologique).

1991

En 1991, nous avons continué à améliorer les abris des animaux et nous avons ajouté de nouveaux animaux, comme les mococos, les oryx algazelles, les cacatoès et les porcs vietnamiens à panse ovoïde.

Nous avons remplacé le spectacle de perroquets par un spectacle d'éléphants. Pour agrémenter le spectacle d'éléphants et aider à payer les coûts, nous avons commencé à offrir des promenades à dos d'éléphant.

1992

En 1992, nous avons mis sur pied les camps du zoo afin d'aider à étendre le très important rôle d'éducation du zoo. Le programme d'été était offert exclusivement par des enseignants et enseignantes de la région qui donnaient bénévolement de leur temps pour en assurer le succès. Destiné aux élèves de l'élémentaire, le programme est axé sur la conservation et est agrémenté de beaucoup de plaisir.

En avril 1992, la Magnetic Hill Game Farm change officiellement de nom pour devenir le Zoo de Magnetic Hill. Ce changement de nom reflétait plus clairement la nouvelle orientation envisagée.

1993

Comme les camps du zoo connaissaient beaucoup de succès, nous avons continué d'étendre notre programme d'éducation en incluant les enfants plus âgés. Nous avons continué d'offrir des camps et nous avons ajouté les Magnetic Hill Zoo Photo 19programmes « Randonnée du zoo », « Gardien de zoo junior » et « Aide-gardien de zoo », chacun d'eux ciblant un auditoire et des besoins différents. Le programme Randonnée du zoo vise les élèves plus âgés de l'école élémentaire alors que les programmes Gardien de zoo junior et Aide-gardien de zoo permettent aux élèves de plus de 14 ans de vivre individuellement l'expérience du zoo en y travaillant durant une semaine, voire d'être exposés à une option de carrière. Ces programmes sont offerts l'été. L'argent amassé dans le cadre de ces programmes aidera à construire une bibliothèque spécialisée où la communauté aura accès à des livres et à des vidéos pour faire des recherches dans le cadre de projets spéciaux.

Grâce à notre partenariat avec le district scolaire 2 et au financement obtenu de l'initiative Excellence en éducation, un camp d'enrichissement d'une semaine a eu lieu au zoo durant l'été. Dix-huit élèves des écoles de la région ont eu la possibilité de connaître le zoo sous un autre angle, c'est-à-dire jumelé à la photographie de la faune, aux arts, à la sculpture, à la géographie et à la zoologie.

Cette année-là, nous avons été très fiers de remporter le Prix Tom Baines pour le plus important succès de l'industrie canadienne du zoo. Pour ce prix, le Zoo de Magnetic Hill était en concurrence avec le Biodôme de Montréal et l'exposition Canadian Wilds du Calgary Zoo.

En 1993, le Zoo de Magnetic Hill obtient pour la première fois son accréditation de l'Association canadienne des jardins zoologiques et des aquariums. Pour le Zoo de Magnetic Hill, l'année 1993 a été une année de fierté.

1994

Pour la première fois, nous avons tenté d'ouvrir le zoo l'hiver, en commençant par le lendemain de Noël, un dimanche en janvier et le Jour de la Saint-Valentin. Ces journées d'ouverture ont été couronnées de succès et nous nous sommes promis de répéter l'expérience.

En 1994, le personnel du zoo a fait la grève, et l'arrêt de travail commencé le 18 février a duré presque onze semaines. Cette grève nous a obligés à retarder l'ouverture du zoo jusqu'au 11 juin. Comme le district scolaire no 2 a commencé l'année scolaire une semaine plus tôt cette année-là, les visiteurs au zoo ont été moins nombreux. De plus, nous avons dû annuler notre activité de collecte de fonds, Safari Night.

Nous avons acquis notre premier centre d'éducation, une vieille roulotte-école double que nous avons remise à neuf pour nos programmes d'éducation. Nous avons construit et amélioré des sections d'exposition. En particulier, nous avons construit un nouveau barrage sur l'étang à canards, une nouvelle section d'exposition pour les moutons mouflons, de nouvelles salles de bains et une section d'exposition de conception nouvelle pour les wapitis et les chevreuils.

De plus, nous avons fait l'acquisition d'un nouveau compagnon pour Molly, notre gibbon à mains blanches, d'une paire de pintades vulturines et de marabouts d'Afrique.

1995

En 1995, nous avons commencé l'agrandissement de 10 acres du Zoo de Magnetic Hill. Nous avons tout d'abord travaillé au nouveau centre de conservation des primates et nous avons aménagé l'étang à grenouilles, l'étang à poissons koi, le jardin à oiseaux, la section d'exposition des zèbres et un terrain de jeux pour enfants. De plus, nous avons ouvert Animundi, une exposition statique.

Nous avons fait l'acquisition d'autres animaux, notamment de gentils lémuriens bruns, des capybaras, des chinchillas et le gnou à barbe blanche.

Nous avons décidé d'essayer d'amasser de l'argent pour acheter une campagne à Charlie, notre chameau dromadaire. Nous avons réussi à amasser 12 000 $ et nous avons acheté Camilla des Connell en Ontario.
En 1995, nous avons fait un appel d'offres en vue de trouver une compagnie qui pourrait élaborer un plan directeur pour le zoo. Portico de Seattle (Washington) a élaboré un plan directeur et une vision d'avenir pour le zoo.

1996

En 1996, nous avons commencé l'aménagement d'une nouvelle fosse pour les ours. Cette section d'exposition très moderne et bien aménagée était presque terminée à la fin de 1996. Nous nous sommes réjouis d'apprendre la naissance d'un pygargue à tête blanche femelle (Spirit) et nous avons tout de suite décidé de la libérer dans la région appropriée immédiate. Pour faciliter sa survie, nous l'avons envoyée à Delta en Colombie-Britannique où elle serait adoptée par des parents substituts qui lui montreraient comment survivre. Spirit étant un oiseau côtier, on devait également lui enseigner Magnetic Hill Zoo Photo 18comment pêcher. Pour ce faire, les personnes responsables de Spirit lui ont aménagé un étang rempli de poissons vivants dans sa volière.

Le Zoo de Magnetic Hill a été l'hôte de l'assemblée générale annuelle de l'Association canadienne des jardins zoologiques et des aquariums et y a accueilli un conférencier d'honneur renommé, monsieur David Suzuki. L'AGM a été agrémentée d'une visite de Broadleaf Farms et d'un encan animé dirigé par l'ancien chef de l'opposition, monsieur Dennis Cochrane.

En 1996, la première présidente des Amis du Zoo a démissionné après avoir occupé ce poste depuis la fondation de l'organisme en 1990. Shirley a consacré d'innombrables heures à faire marcher le lama Lester, à visiter les écoles locales dans le cadre des programmes d'éducation, à solliciter des dons, à aider dans le cadre des ouvertures d'hiver, à travailler à la boutique de cadeaux Wild Things et à aider à organiser la conférence annuelle des zoos. Shirley a quitté pour travailler au sein de la société de protection des animaux de la région. Nous la regrettons amèrement!

1997

Nous avons construit un insectarium et ouvert l'oasis africaine. Les ours ont déménagé dans leur nouvel abri et, une fois de plus, le Zoo de Magnetic Hill a remporté un prix national pour ses programmes d'éducation décerné par l'Association canadienne des jardins zoologiques et des aquariums.

Nous avons reçu une paire de coatimundi et nous avons construit trois nouvelles sections d'exposition extérieures pour les primates au centre de conservation des primates.

Nous avons repensé nos programmes d'éducation afin de les offrir sur des périodes d'une semaine au lieu d'une journée.

Finalement, nous avons terminé la section d'exposition d'ours la plus passionnante du Canada avec ses arbres adultes, un cours d'eau et beaucoup d'espace. C'était formidable de voir les ours découvrir les arbres, s'étendre dans l'herbe haute, manger des fleurs sauvages et se baigner quand il faisait chaud. Souvent, il est difficile de les trouver dans leur vaste domaine.

Nous avons construit le nouveau bâtiment à l'entrée qui compte une grande salle de réunion, des bureaux, une cuisine, des salles de bains, une boutique de souvenirs et la section d'accueil.

La jeune pygargue à tête blanche Spirit est revenue du centre de réhabilitation Owl de Delta en Colombie-Britannique. Née au Zoo de Magnetic Hill, Spirit a fait l'objet d'un programme complet de réhabilitation pour la préparer à sa libération et à sa survie dans la nature sauvage du littoral du Nouveau-Brunswick. La libération de Spirit qui a eu lieu le 18 août 1997 a été couronnée de succès.

En outre, nous avons été l'un des finalistes nationaux du concours Collectivités en fleurs. Bref, nous pouvons affirmer que1997 a été une année très fructueuse pour le Zoo de Magnetic Hill.

Monsieur Charles Mason, un visage très familier au zoo, a été nommé contremaître du zoo. Depuis la fin de ses études secondaires en 1976, Charlie travaille pour la Ville. Il a notamment travaillé au parc du Centenaire, au Colisée et au garage municipal. Chuck avait commencé à travailler en janvier 1989 avec les ours et les singes du Zoo de Magnetic Hill qui portait alors le nom de Magnetic Hill Game Farm. Avant d'être nommé contremaître du zoo, Chuck a travaillé cinq ans au commissariat où il préparait tous les repas des animaux du zoo.

En décembre 1997, Les Amis du Zoo ont présenté monsieur Ian Redmond à l'école secondaire Moncton High. Monsieur Redmond avait passé de nombreuses années en Afrique avec Dian Fossey pour y étudier les gorilles de montagne du Rwanda. Monsieur Redmond avait également passé plusieurs années à étudier les éléphants souterrains de Kitcum Cave au Kenya. Grâce à son sens de l'humour et à sa passion pour le sujet, l'expérience avec Moncton High a été fascinante.

1998

En 1998, nous avons construit une volière d'hiver. Comme nous avions terminé toutes les sections d'exposition du centre de conservation des primates, il était nécessaire de construire un abri d'hiver pour les oiseaux.
De plus, nous avons établi et offert notre première « Ruée vers l'Halloween ». Ce premier événement a été trempé par de fortes averses de pluie qui ont duré toute la fin de semaine. Malgré tout, l'événement a réussi à attirer 300 personnes qui ont semblé avoir du plaisir sous la pluie.

Nous avons vendu les macaques japonais à un zoo manitobain et nous avons déménagé les babouins dans la plus grande des sections d'exposition extérieures du centre de conservation des primates.

1999

En 1999, nous avons rénové et ouvert notre premier service de restauration, le Chukula, qui signifie nourriture en swahili.

Nous avons commencé à démolir l'ancien abri des ours. Ce projet devait durer deux ans. Monsieur Drake Durette de Maritime Cutting and Coring a offert de son temps et de son équipement pour nous aider à couper les trous dans le mur de béton nécessaires à la construction du nouvel Écodôme.

2000

En 2000, nous avons enfin ouvert la nouvelle section d'exposition des ours tant attendue que nous appelons maintenant l'Écodôme. Cette section abrite maintenant de nombreux reptiles, des oiseaux et de petits primates.
À l'arrière de notre bâtiment d'entrée, nous avons ouvert notre deuxième restaurant, le Chubuku. On y sert des boissons froides, de la crème glacée et des grignotines.

Nous avons complètement reconstruit l'enclos de ferme en remplaçant les 4 x 4 blancs par des rampes 1 x 6 et des poteaux ronds en cèdre. De plus, nous avons refait la conception du jardin pour y inclure un vaste terrier à lapins.

2001

Nous avons complètement refait la section d'exposition des bisons en construisant une clôture extérieure de 42 po munie d'une barre-tampon de 6 x 6. Cette section est trois fois plus vaste que la précédente et les bisons y paraissent bien. De plus, nous avons reconstruit l'enclos des brebis de Barbarie et nous avons pris en charge la gestion et la main-d'œuvre associées aux promenades en poney.

2002

En 2002, Les Amis du Zoo et le Zoo de Magnetic Hill ont uni leurs efforts dans un certain nombre d'initiatives touchant l'habitat des animaux, notamment le réaménagement complet et l'agrandissement de la section d'exposition des loutres de rivière, le réaménagement et la rénovation du secteur de contact des daims, la remise à neuf de la section d'exposition des loups de l'Arctique et l'agrandissement du zoo qui a permis l'ajout d'une section d'exposition de vaches Watussi et d'élands du Cap.

Les jeudis, vendredis, samedis et dimanches, Milk Maritime a commandité un spectacle très populaire qui a été bien accueilli par les participants du camp du zoo et les visiteurs.

2003

L'ancienne fosse aux ours a été transformée en vivarium. Ce nouveau vivarium, qu'on appelle l'Écodôme, a ouvert ses portes en 2003. L'Écodôme a obtenu le prix Valorisation de l'environnement de l'AZAC. La même année, quelques autres enclos ont été reconstruits pour le mouflon à manchettes et le bison.

Dans les années qui suivirent, beaucoup d'autres enclos ont été élargis ou réaménagés, notamment les enclos des loutres, des loups, des vaches Watusi et des élans et l'aire de contact des chevreuils. Des présentations d'alimentation des animaux, présentées par les gardiens du zoo, ont aussi été ajoutées au calendrier quotidien pendant les mois de pointe de l'été.

Quelques années après le déplacement du premier centre d'éducation, la demande accrue pour les programmes d'éducation a fait en sorte que le bâtiment était devenu trop petit. C'est pourquoi, en 2003, les Amis du Zoo ont construit le centre d'éducation actuel, avec trois salles de classe, des salles de toilettes, un bureau, une cuisine, une pièce réservée aux premiers soins et un centre de découverte.

2006

La construction des aires privilégiées réservées aux lions et aux autruches a commencé en 2005 et leur ouverture officielle a eu lieu en juillet 2006. Le Zoo a gagné le prix Valorisation de l'environnement pour ces aires. Au cours de ce même été, l'étalage de nourriture a aussi été rénové et le Zoo a obtenu la distinction de meilleure destination du Nouveau-Brunswick.

Parmi tous ces prix et ces améliorations, le Zoo a reçu son renouvellement d'accréditation de l'AZAC en 2006. Il a aussi eu la chance d'exposer les gagnants du Concours de rédaction et d'art Robert Bateman de 2006.

La construction des enclos susmentionnés ainsi terminée, le Zoo a pu investir ses efforts sur son accessibilité publique. La première étape a été de nommer les sentiers et de mettre des affiches afin d'aider le public à se retrouver dans le Zoo.

2007

L'année 2007 a marqué le 10e anniversaire de la collecte de fonds « la ruée vers l'Halloween » annuelle des Amis du Zoo. Afin de bien célébrer cet anniversaire, le conseil des Amis du Zoo a décidé d'ajouter un 10e lieu à la collecte de fonds « la ruée vers l'Halloween » pour en faire un événement encore plus remarquable.

2008

En 2008, on a construit le nouvel enclos « Pays des Couguars », qui a reçu le prix Valorisation de l'environnement. Le Zoo a reçu ce prix à trois reprises. Le Zoo a aussi reçu deux autres reconnaissances : il a atteint le quatrième rang sur la liste des dix zoos au Canada et est inscrit sur la liste des dix prestigieux endroits que les enfants devraient visiter au Canada atlantique.

2009

En 2009, on a construit un nouvel enclos pour les jaguars, qui ressemble à l'enclos « Pays des Couguars » construit l'année précédente. L'assortiment des animaux du Zoo s'est agrandi pour alors comprendre des mandrills, un singe colobe et deux lionceaux africains.

Grâce au programme continu de reproduction réussi des lémurs vrais noirs et blancs, le Zoo a entamé la construction d'un nouvel enclos pour héberger ces singes. Ce nouvel enclos se trouve entre l'aire réservée à l'élan et à la vache Watusi et comptera deux paires de lémurs vrais noirs et blancs pour la reproduction. L'ancien insectarium a été rénové et rouvert avec un nouveau nom : le « Container ». Le « Container » est représenté comme un conteneur d'expédition pour l'exposition de la collection d'invertébrés du Zoo.

On a aussi créé le poste de contremaître des services de soins des animaux en 2009. Il en revient au contremaître des services de soins des animaux de gérer l'ensemble des animaux et le personnel de soins des animaux.

À la conférence annuelle de l'AZAC, on a attribué à M. Bernie Gallant le premier prix de professionnel de l'année pour les soins des animaux en raison de ses 20 ans de contributions importantes au développement des volets de soins des animaux et d'éducation au Zoo de Magnetic Hill.