Agriculture urbaine et sécurité alimentaire

Urban Agriculture

BUT 1

SOUTENIR ET ENCOURAGER LA PRODUCTION ALIMENTAIRE DURABLE

Objectifs Mesures
1. Accroître la production alimentaire locale et urbaine sur les terrains privés et publics. 1. Explorer les occasions d’installer des jardins communautaires et d’autres modèles d’agriculture urbaine sur la propriété de la Ville.
2. Accroître et favoriser les aménagements de plantes comestibles sur les terrains municipaux. 2. Élaborer une trousse à outils d’agriculture urbaine pour créer des jardins communautaires, des fermes urbaines, de l’apiculture, de la permaculture et d’autres modèles d’agriculture urbaine, pour y participer et pour y être sensibilisé.
3. Soutenir et permettre divers types d’agriculture urbaine, reliant ainsi mieux tous les aspects du réseau alimentaire. 3. Favoriser la création d’un réseau d’agriculture urbaine pour renforcer les capacités, le partage d’information et pour élaborer des options de plantation, des stratégies d’entretien et de récolte, ainsi que des protocoles d’allocation des vivres.
4. Augmenter considérablement le pourcentage des aliments locaux et durables achetés par les installations de la Ville. 4. Donner l’exemple en s’assurant que tous les nouveaux appels d’offres municipaux ont des dispositions relatives à l’alimentation locale.
  5. Encourager la mise en œuvre de lignes directrices pour cultiver des légumes et d’autres plantes alimentaires dans les boulevards résidentiels, les carrefours giratoires et les renflements.
  6. Intégrer progressivement ou remplacer les plantes traditionnelles par des plantes alimentaires.
  7. S’assurer que les programmes municipaux existants (programme municipal sur les arbres) qui proposent des arbres aux résidants locaux offrent ou exigent des espèces d’arbres qui produisent des aliments dans la mesure du possible.
  8. Améliorer les partenariats de financement pour soutenir les occasions de création, d’exploitation, d’amélioration et de renforcement des capacités pour les jardins communautaires et autres modèles d’agriculture urbaine.
  9. Effectuer des recherches sur une catégorie de licence d’activité agricole urbaine, se renseigner à ce sujet et aller de l’avant avec cette création.

BUT 2

GARANTIR QUE TOUS LES MEMBRES DE LA COLLECTIVITÉ ONT ACCÈS À DES ALIMENTS SAINS, NUTRITIFS, SÛRS ET DURABLES SUR LE PLAN ÉCOLOGIQUE, EN TOUT TEMPS

Objectifs Mesures
1. Mettre sur pied une approche communautaire complète à la sécurité alimentaire. 1. Collaborer avec divers groupes communautaires et encourager la participation des membres de la collectivité à l’utilisation de cuisines communautaires locales.
2. Appuyer l’établissement de programmes nutritionnels communautaires pour les élèves, dans toutes les écoles. 2. Mettre à jour ou élaborer de nouveaux protocoles et autres outils de réglementation pour l’achat de nourriture par les installations municipales.
3. Soutenir l’établissement d’un centre communautaire axé sur l’alimentation. 3. Appuyer les réseaux de distribution alimentaire centralisés existants pour tous les services alimentaires communautaires.
4. Appuyer la charte régionale de la sécurité alimentaire. 4. Définir le besoin d’installation de cuisines communautaires ou rénover les cuisines existantes dans les nouveaux aménagements, sites de logements sociaux, églises/ centres communautaires et installations municipales.
5. Appuyer l’établissement d’un réseau d’alimentation d’urgence communautaire. 5. Appuyer des actions de sensibilisation à l’égard d’un système alimentaire juste et durable auprès du gouvernement fédéral et provincial par l’entremise d’un appui financier ou de ressources.
6. Appuyer la politique d’alimentation saine de la Ville de Moncton. 6. Soutenir le comité Nutritious Foods in our Schools (aliments nutritifs dans les écoles) dans le cadre de la planification, en appuyant l’évaluation des besoins alimentaires dans les écoles, le plan stratégique régional et un plan d’action local pour les 22 écoles de la circonscription de la Ville de Moncton.
  7. S’assurer que la Ville de Moncton est un partenaire actif du centre alimentaire communautaire.
  8. Encourager et soutenir l’établissement d’un réseau d’alimentation d’urgence communautaire destiné à uniformiser et à centraliser le soutien aux soupes populaires et autres services alimentaires d’urgence dans toute la ville.
  9. Élaborer une cartographie des atouts et un plan d’action pour un réseau alimentaire d’urgence communautaire et y contribuer.
  10. Améliorer les partenariats de financement et de ressources pour soutenir les occasions de création, d’exploitation, d’amélioration et de renforcement des capacités pour un réseau alimentaire inclusif coordonné.
  11. Participer activement aux activités de Nos aliments Sud-Est Nouveau-Brunswick.

BUT 3

PERMETTRE AUX GENS DE PRENDRE DES DÉCISIONS ÉCLAIRÉES EN CE QUI CONCERNE UNE ALIMENTATION SAINE

Objectifs Mesures
1. Mener et soutenir des campagnes de promotion et d’éducation portant sur les aliments santé. 1. Augmenter nos atouts physiques et nos infrastructures alimentaires actuellement en place par l’entremise d’un financement et d’autres ressources disponibles.
2. Soutenir les initiatives en matière d’éducation qui favorisent les compétences de base en alimentation, par exemple la croissance, la préservation et la cuisine des végétaux. 2. Faire participer les communautés diverses sur le plan ethnoculturel, sur le plan socioéconomique, d’âges variés et celles plus difficiles à atteindre grâce à des récits, des meilleures pratiques et des occasions de réseautage.
3. Améliorer l’accès aux activités des programmes communautaires liés aux aliments, notamment pour les groupes vulnérables et isolés. 3. Soutenir les occasions d’apprentissage grâce à des ateliers communautaires (agriculture urbaine, préservation, production, etc.).
  4. Soutenir les programmes de sensibilisation du public sur les abeilles pollinisatrices, les abeilles à miel et l’apiculture.
  5. Augmenter la plantation d’arbres produisant des aliments lors de la plantation de nouveaux arbres dans les parcs et autres terres citadines, et encourager l’intendance communautaire de ces arbres.
  6. Soutenir les entreprises et les entreprises sociales engagées dans le traitement et la distribution d’aliments sains, locaux et durables au sein de la ville et établir des liens avec les producteurs agricoles locaux dans la région grâce à des subventions et au réseautage.
  7. Encourager et soutenir l’établissement d’un réseau de jardins communautaires afin de promouvoir l’exploitation de jardins communautaires, notamment l’acquisition de fruits mûrs, de légumes et de plantes comestibles dans toute la ville.
  8. En partenariat avec notre Système d’information géographique (SIG) interne, élaborer une carte des espaces composés de plantes comestibles afin de promouvoir les lieux où il y a des fruits, des légumes et des plantes dans toute la ville.
  9. Élaborer et installer une signalisation d’espaces composés de plantes comestibles afin d’identifier les fruits, légumes et plantes accessibles au public dans toute la ville.

BUT 4

RÉDUIRE LES DÉCHETS LIÉS À LA NOURRITURE ET AUX BOISSONS

Objectifs Mesures
1. Adopter et mettre en œuvre des politiques et des mesures municipales visant à éviter et à réduire les déchets liés à la nourriture et aux boissons. 1. Modéliser et mesurer les déchets liés à la nourriture et aux boissons dans différents secteurs, dans la mesure du possible.
2. Adopter et mettre en œuvre des programmes qui permettront d’éviter et de réduire les déchets ménagers liés à la nourriture et aux boissons. 2. Modéliser la perte d’aliments et les déchets liés à la nourriture dans notre ville.
3. Prévenir et réduire les déchets liés à la nourriture dans la chaîne d’approvisionnement en aliments et en boissons. 3. Présenter les observations tirées de rapports basés sur des données probantes au Conseil et au public.
  4. Établir une référence et fixer une cible.
  5. S’assurer qu’un compostage alimentaire est disponible dans les installations municipales et que la vaisselle et les emballages d’aliments sont réutilisables, recyclables ou compostables.
  6. Encourager l’installation de fontaines à eau potable et de stations de remplissage au cœur du centre-ville, dans les parcs et dans les sentiers, le cas échéant.
  7. Soutenir les groupes communautaires dans le cadre de la sensibilisation et de l’éducation sur les déchets liés à la nourriture et aux boissons.
  8. Encourager l’élaboration d’une stratégie pour un programme d’action collective bénévole, et collaborer dans le cadre de celle-ci.
  9. Explorer les programmes et initiatives de récupération alimentaire afin de regrouper les aliments comestibles en surplus et de les distribuer aux personnes. Par exemple, la Loi sur les dons de nourriture par bienfaisance.
  10. Réévaluer notre modèle sur les restes alimentaires pour l’élargir et établir un modèle axé sur les répercussions.